MOINELa sagesse nous incite à fuir l'artifice.

En effet, il n'y a que le vulgaire qui éprouve le besoin d'accumuler des richesses au-delà de l'usage et ainsi se torturer, jour et nuit, tant il est préoccupé de parvenir à ses fins.

Le naturel, c'est l'être intime. L'artifice représente les choses matérielles. La vertu réside dans le naturel.

Attention toutefois, le naturel n'est pas un "retour à la nature". Il serait en effet absurde de retourner vers ce que nous sommes déjà. Non, par naturel il faut entendre plutôt "découvrir sa véritable nature".

Pour cela, il est nécessaire d'abandonner les couches de l'artifice et faire surgir à la lumière toutes les choses enfouies en nous.

De même, le naturel est différent du naturalisme. Il ne s'agit pas de vouer un culte à la nature. La nature, c'est simplement un paradis où l'Homme est bon, équilibré, en harmonie avec l'univers. C'est un état antérieur perdu à jamais mais que l'on peut retrouver (et le réintégrer) à chaque instant par l'illumination.

Sachez que l'Homme est avant tout un voyageur. Son but est de comprendre les choses, de s'unir à elles et le naturel nous incite à observer le monde.

Comme le disait le sage Radhakrishnan : "Pour découvrir les vérités spirituelles, il faut d'abord obéir aux lois de ce monde".

Chaque chose a sa nature propre qui se développe selon des lois qui sont précises. Il ne faut donc jamais forcer l'issue d'une situation quelle qu'elle soit.

Le Naturel réside dans ce respect des rapports de convenance.