Une impression étrange m'envahit lorsque je vois l'homme, en tant qu'espèce vivante, mettre toute son efficacité à faire disparaître une à une toutes les protections naturelles qui lui valaient de fait ses propres limites.

C'est un peu comme si l'apocalypse était à la portée de tout le monde ...


Quelle étrange contradiction que l'homme qui a résisté aux guerres d'extermination, aux goulags et aux fours crématoires et qu'un rien suffit à dérégler.

J'ai comme le sentiment que l'on ne pourra plus rien obtenir de l'homme tant que l'homme ne croira plus à rien. Notre espèce est à mon sens, peut-être que je me trompe (et souhaite me tromper), en train dépérir et prépare lentement sa propre destruction.

Une destruction mentale, bien plus pernicieuse qu'un holocauste nucléaire, en fait. Je pense que la vraie menace pour notre humanité, elle est là. Il suffira de la folie ou du désespoir d'un inconnu pour détruire le monde à moins que l'humain ne se soit détruit psychiquement lui-même avant.

C'est pour cela que je dis que l'apocalypse est à la portée de tout le monde ...

Ainsi, le "surhomme", candidat perpétuel à la présidence de l'univers, risque bien de disparaître dans un grand et stupide feu d'artifice que son orgueil mal placé aura allumé. Alors qu'il aura mis toute son intelligence à sortir des ténèbres, le voici que sa folie l'y renvoie.

Il y a de quoi se poser des questions, ne pensez-vous pas... ?

A moins que moi aussi, je sois devenu paranoïaque.